Mercredi 20 et jeudi 21 juin 2018
Cité internationale universitaire de Paris
17 boulevard Jourdan
75014 Paris

L’enquête nationale sur les conditions de vie cinq ans après le diagnostic de cancer (VICAN5) nous renseigne sur la vie quotidienne des personnes atteintes au moment de l’enquête, mais aussi sur leur parcours depuis le diagnostic. Différentes facettes de la vie de ces personnes y sont explorée, notamment :

  • les traitements et le suivi médical ;
  • l’état de santé à cinq ans du diagnostic ;
  • l’impact de la maladie et des traitements sur les ressources et l’emploi ;
  • les difficultés rencontrées dans la vie quotidienne et sociale.

Cette enquête s’inscrit dans la continuité de l’enquête VICAN2 sur l’état de santé 2 ans après un diagnostic de cancer, publiée en 2014.

C’est en partenariat avec les principaux régimes d’Assurance maladie, (CNAM [ex CNAMTS et ex RSI], MSA) et avec l’Inserm que l’Institut national du cancer a réalisé cette enquête nationale. Les analyses ont été réalisées par des chercheurs de l’UMR 912-SESSTIM. L’ouvrage s’adresse à tous les acteurs de la société civile, aux employeurs et aux acteurs de la lutte contre les cancers : les décideurs, les acteurs de terrain, les professionnels de santé, les malades et leurs proches, ainsi que les chercheurs.


Mercredi 20 juin 2018

Introduite par une présentation de l’enquête, la première journée se découpera en quatre sessions présentant les principaux résultats dans les domaines de :

  • État de santé, qualité de vie, séquelles, image du corps
  • Suivi médical, accompagnement social, littératie en santé, recherche d’information.
  • Sexualité, parentalité, discrimination perçue, isolement
  • Emploi, trajectoires professionnelles, revenus
  • Alcool-tabac, alimentation, exercice physique, dépistage

Jeudi 21 juin 2018

Cette deuxième demi-journée, exclusivement dédiée aux chercheurs et experts, abordera plus spécifiquement les problématiques de l’accès et de l’exploitation secondaires des données.


Comité de pilotage
    • Marc-Karim BENDIANE, Inserm-SESSTIM
    • Anne-Déborah BOUHNIK, Inserm-SESSTIM
    • Philippe-Jean BOUSQUET, Institut national du cancer
    • Michèle CHANTRY, CNAMTS
    • Claire CHAUVET, Institut national du cancer
    • Véronique DANGUY, MSA
    • Annie NOURRY, MSA
    • Jérôme FOUCAUD, Institut national du cancer
    • Julie GAILLOT, Institut national du cancer
    • Lionel LAFAY, Institut national du cancer
    • Marianick LAMBERT, membre du conseil scientifique de l’étude VICAN5
    • Julien MANCINI, Inserm-SESSTIM
    • Catherine MORIN, Institut national du cancer
    • Patrick PERETTI-WATEL, Inserm-SESSTIM / AMU-IHU-Vitrome
    • Patricia VERNEY, ex-RSI

Comité scientifique
    • Emmanuel BABIN, CHU de Caen
    • Jacqueline CLAVEL, INSERM-ITMO Cancer, présidente du CS
    • Blandine COURBIERE, AP-HM
    • Sarah DAUCHY, Société Française de Psycho-oncologie
    • Mario DI PALMA, Institut Gustave Roussy
    • Laetitia HUIART, CHU de la Réunion
    • Xavier JOUTARD, Université Lyon 2
    • Stéphane LEGLEYE, INED
    • Marie LHOSMOT-MARQUET, INSERM-ISP
    • Jean-Marie GAGLIOLO, INSERM-ISP
    • Jean-François MORERE, AP-HP, Hôpital Paul Brousse
    • Nora MOUMJID-FERDJAOUI, Université Lyon 1
    • Alain PARAPONARIS, AMSE
    • Marie PREAU, Université Lyon 2
    • Laetitia ROLLIN, CHU de Rouen
    • Valérie SEROR, Inserm-SESSTIM / AMU-IHU-Vitrome
    • Catherine THIEBLEMONT, AP-HP Saint Louis